L'Équipe De Pages D'Encre -.

L'équipe de libraires de Pages d'encre vous partage ses coups de cœur en littérature de jeunesse comme en littérature adulte.

22,00
par (Librairie Pages d'encre)
24 septembre 2022

Une première incursion dans la science-fiction très réussie

En point de départ de ce roman, Laurent Gaudé part de la dette grecque, qui ici a mené au rachat du pays par la société GoldTex. Cela marque le début d'un monde dominé par l'ultra-capitalisme, où citoyenneté et salariat sont mêlés pour créer des "cilariés", vivant dans la ville de Magnapole, capitale de GoldTex divisés en zones économiques. Le personnage principal est Zem Sparak, un enquêteur en zone 3 (la plus pauvre), un "chien", et expatrié grec depuis maintenant 30 ans. Enquêtant sur un meurtre, devant lui se dévoile un peu plus de la froide et cruelle réalité dans laquelle il vit.

Laurent Gaudé nous propose ici un polar de science-fiction. Si la société de demain vous angoisse, vous trouverez dans ce roman un écho à vos craintes. Que vous soyez amateur d'un genre ou de l'autre, ou des deux, vous ne serez pas déçus. L'écriture de l'auteur apporte une vraie touche d'originalité au genre. Pour les connaisseurs, vous pourrez retrouver l'ambiance d'un roman noir américain pour le côté polar, et une atmosphère cyberpunk très bien dosée pour le côté science-fiction (ce qui est cohérent, sachant que le dernier a des inspirations du premier).

Bref, pour un premier de science-fiction, c'est extrêmement bien réussi.

par (Librairie Pages d'encre)
17 septembre 2022

Trés trés beau roman

Un homme de 69 ans a joué, et continue de jouer, sur les pianos publics des gares et des aéroports du monde entier. Il ne joue que Beethoven, et si bien que vous ne comprenez pas qu'il ne se produise pas dans de plus prestigieuses salles. Vous, lecteur, l'interpellez et lui, narrateur et personnage principal, vous interpelle en retour. C'est ainsi que nous faisons un bond en arrière dans sa vie, aux origines de ce qui explique sa vie actuelle.

Jean-Baptiste Andrea nous donne à lire un texte et une histoire d'une grande beauté. L'écriture, fluide et résolument poétique, nous capte du début à la fin. Nous sommes émus, attristés, révoltés, tenus en haleine par l'histoire. Les dits et non-dits sur les personnages les rendent très forts et mémorables.

Dans notre équipe, ce roman a été lu à sa sortie en grand format par un libraire connaissant l'auteur et son œuvre, et à sa sortie en format de poche par un autre libraire n'ayant jamais lu cet auteur. Nous avons tous deux aimé. Jean-Baptiste Andrea prouve une fois de plus qu'il est un très grand écrivain.

Coup de cœur de Stéphane et Henri

Iga Scibek, Przemyslaw Scibek

La Partie

13,90
par (Librairie Pages d'encre)
6 septembre 2022

Beau et mignon, une petite pépite

Tytus le renard est bien embêté. Sa vie a beau être paisible, elle est tout de même bien compliquée... Sa fourrure est touffue, bien trop touffue ! Quand il vente, il s'envole ; quand il nage, il coule ; mais le pire ce sont ces petites bêtes qui s'accrochent et qui restent et qui démangent de partout. Quelle galère ! Mais tout change le jour où Tytus trouve une petite balle rouge...

"La balle rouge" est à la fois une jolie petite histoire du soir et un conte philosophique sur l'acceptation de soi. Les illustrations sont à la fois belles, drôles et attachantes, et le texte doux est très agréable à lire et à écouter. On recommande chaudement !

Coup de cœur de Henri, dès 3 ans.

par (Librairie Pages d'encre)
27 août 2022

Très bon roman, optimiste et original !

Vous avez probablement déjà entendu parler des marraines la bonne fée, à l'école ou dans une émission peut-être ? Non, ça ne vous dit rien ? Ces femmes historiques exerçaient un travail tout à fait exceptionnel, qui prenaient tant de leur temps qu'elles ne se mariaient pas. Elles avaient pour rôle d'assurer la protection magique des rois, seigneurs et autres nobles, et ce jusqu'à la Révolution Française où elles ont perdu leurs puissants pouvoirs. On en connaît certaines, et notamment celle de Louis XIV, dont on trouve de nombreux portraits à Versailles ! En revanche, celle du jeune dauphin Louis XVII, mort très jeune, semble avoir été mystérieusement oubliée, voire effacée de l'histoire.

Clémentine Beauvais, ici autrice-personnage, va mener l'enquête sur ce mystère dans un roman qui persiste à brouiller les frontières entre la réalité et l'invention totale. C'est la première incursion de l'autrice dans le fantastique, et c'est terriblement réussi ! C'est très drôle, toujours optimiste, rafraîchissant, sans oublier d'aborder en toile de fond des sujets comme les inégalités sociales et les manières dont elles perdurent, ou la place de la littérature jeunesse. C'est très intelligent, et ce jeu de pistes brouillées est tout à fait prenant et original. Un véritable coup de coeur, léger mais pas tarte, à lire absolument !

(Gros) coup de coeur de Simon

Chazerand, Emilie

Elan vert

16,00
par (Librairie Pages d'encre)
20 août 2022

Une belle surprise !

En suivant son quotidien, nous découvrons que Doucette est dorlotée par sa famille qui se montre très prévenante avec elle. Mais dès que la famille quitte la maison, Doucette prend la poudre d'escampette pour aller rendre visite à sa deuxième famille, chez qui elle aime se faire câliner. Mais un jour Doucette manque à l'appel et le quiproquo familial est révélé au grand jour !
A lire et à relire de toute urgence car une petite surprise se cache dans les pages... Super album à lire en famille dès 5 ans pour découvrir la vie de Doucette Pépin.

Coup de cœur de Mathilde