Étoiles Vagabondes ..

11,95
Conseillé par (Étoiles Vagabondes)
18 avril 2024

Une ode à l'imaginaire

La forêt est en train de disparaître : le terrible dragon blanc absorbe tout sur son passage. Nos petits héros – un rat, une fée, un raton laveur est une guerrière – vont s’unir pour tenter de sauver un monde qui court à sa perte… Mais aussi se sauver eux-mêmes, car certains d’entre eux, pour une raison inconnue, ne peuvent pas sortir de la forêt. Ils décident alors d’aller à la rencontre de la Déesse pour obtenir de l’aide dans leur combat. Ils sont loin d’imaginer ce qu’ils vont apprendre sur eux-mêmes et sur le monde dans lequel ils vivent…

Ce qui semblait être aux premiers abords un récit d’aventure dans un univers de Fantasy se révèle, au fil des pages, être beaucoup plus profond que cela : y est abordé le thème de la création, mais aussi l’imagination et la mémoire, et est questionné ce qui reste de notre imaginaire après nous. Une course contre la montre pour survivre, véritable épopée héroïque à première vue, mais davantage une quête d’identité, quête de soi. Un premier tome introductif très prometteur, plein de poésie et de mystère, qui se termine par un retournement de situation inattendu qui prend tout son sens et qui répond aux questions des protagonistes… Les sublimes illustrations fourmillant de détails ajoutent une immersion certaine et rendent les personnages encore plus attachants ! Un conte philosophique qui plaira aux plus jeunes et aux moins jeunes, à la frontière entre l’imaginaire et la réalité, entre un univers onirique et le monde réel des humains. Une ode à l’imaginaire, à lire à partir de 10 ans !

La Légende des Mortelune

Oxymore

16,95
Conseillé par (Étoiles Vagabondes)
17 avril 2024

Une BD entre réalité et fantastique, légendes et récit historique

Ambre de Mortelune, issue d’une longue et prestigieuse lignée, vit avec son père et sa grand-mère aux Tours de Merle, le château familial qui, malgré les nombreux travaux, s’effrite mystérieusement. L’âge d’or des Mortelune semble être bien derrière eux… Et si la raison était liée à la légende autour de ce château, à l’histoire des Mortelune, aussi effroyable soit-elle ? Ambre, aidée par deux compagnons – Casimir, un jeune garçon craintif mais volontaire et Djamila, une quarantenaire intelligente et pleine de ressources – va tout faire pour sauver le château de la destruction et préserver ainsi l’histoire de sa famille.

Un premier tome d’une nouvelle série pleine de mystères, entre réalité et fantastique, enquête et histoires familiales, légendes et récit historique. Une BD jeunesse à l’ambiance mystique et au suspense soutenu, rythmée par un trio dont les membres tous attachants sont très différents les uns des autres mais se complètent parfaitement. Les magnifiques illustrations ajoutent davantage d’immersion au récit et rendent vie avec brio à ces lieux remplis d’histoire.
Pour tous les lecteurs qui aiment les légendes, les fantômes et les mystères entourant des lieux de notre patrimoine, à partir de 10 ans !

Orianne PAPIN

Éditions Bruno Doucey

15,00
Conseillé par (Étoiles Vagabondes)
15 avril 2024

Joies et surprises de l'enfance

Une plongée dans l'enfance, en écho d'aussi loin que l'on puisse se souvenir, le jeu, la découverte, l'imagination, l'apprentissage, l'immensité des possibles ! Une reconnexion douce, drôle et salutaire ! Et cette si tendre et complice écriture qui nous y plonge en joie enfantine !

Extrait
« A changer si souvent
de pointure
et de dents
nous le savions

enfants

ce que c’est d’être éphémères. »

Conseillé par (Étoiles Vagabondes)
15 avril 2024

Aux confins des lumières d'aubes et de crépuscules arctiques

Dans ce roman librement inspiré de la vie d’Anna Boberg, artiste peintre suédoise (1864-1935), l’on suit la quête picturale de cette artiste dans l'archipel des Lofoten dans le nord de la Norvège.
Jeune fille issue de la bourgeoisie suédoise, Anna Boberg fuit un internat suisse destinée à la bonne éducation de jeunes filles. Elle se retrouve à Paris et demeure quelques temps Chez les Garnier. Dans sa chambre, se trouve un tout petit tableau d’un peintre impressionniste. Elle admirera Monnet. Plus tard, mariée au célèbre architecte Ferdinand Boberg, elle découvre les lofoten lors d’un voyage. Là sera son inspiration, son apprentissage de la peinture. Elle y retournera, seule, tous les ans, dans la petite cabane imaginée par son mari. Et, autodidacte, elle n’aura de cesse de guetter, admirer, de s’imprégner des paysages et de leur lumières si particulières.
Ce fascinant roman nous invite à imaginer la vie d’une femme libre, à la suivre dans cette quête artistique aux confins du monde et nous guide merveilleusement sur son chemin de création, baigné des couleurs boréales, de lumières d’aubes et de crépuscules arctiques.

10,40
Conseillé par (Étoiles Vagabondes)
15 avril 2024

quand les blessures invisibles laissent des traces

Quelle découverte ! Quel bonheur de lecture !
Après avoir réalisé un fait d’arme, Melchor doit être mis quelques temps au vert. Il choisit un commissariat à Terra Alta. Il y fonde une famille, s’investit dans sa vie, personnelle et professionnelle, sur ces terres isolées et meurtries par l’histoire. Alors qu’une garde se termine, il est appelé sur une scène de crime. Ce qu’il y découvre est horrible. Il n’aura de cesse de résoudre cet assassinat.
La construction de ce premier roman d’une trilogie, écrit au présent pour l’enquête, au passé pour l’histoire de Melchor, rend l’histoire passionnante, bouleversante, haletante. Son intelligence et sa profondeur nous offrent un propos fort, puissant, éclairant.
« (…)
- La bataille n’a fait que laisser des blessures visibles, continua-t-elle, comme si elle ne parlait pas à Melchor mais à elle-même. Les tranchées, les ruines, les collines jonchées d’éclats d’obus, toutes ces choses que les touristes aiment tant. Mais les vraies blessures, ce ne sont pas celles-là. Ce sont celles que personne ne voit. Celles que les gens conservent secrètement. Ce sont elles qui expliquent tout mais, de celles-ci, personne n’en parle. Et, qui sait, c’est peut-être mieux comme ça. »
*[Bataille de l’Ebre, lors de la guerre civile espagnole]