Bavures policières ? la force publique et ses usages, la force publique et ses usages
EAN13
9782707135025
ISBN
978-2-7071-3502-5
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Collection
Textes à l'appui
Nombre de pages
300
Dimensions
22,2 x 13,6 x 2,2 cm
Poids
298 g
Langue
français
Code dewey
363.209

Bavures policières ? la force publique et ses usages

la force publique et ses usages

De

La Découverte

Textes à l'appui

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Fabien Jobard étudie dans le détail les violences policières qualifiées d'" illégitimes ", survenues dans la France contemporaine. L'auteur examine ce qui fait la crédibilité de " faits " qui, parfois, deviennent des " affaires ", mais plus souvent ne laissent pas plus de traces que celles du souvenir individuel, voire d'une imagination trompeuse.
" Bavures " : le terme ne semble avoir de place que dans la rubrique des faits divers. Il offre prise à des dénonciations de la police qui perdent souvent de vue les véritables enjeux de l'usage de la force publique. Car ce sont bien les modes contemporains de gouvernement qui sont en jeu lorsqu'il est question de l'emploi de la force par la police : que devient l'État moderne, lorsque la force physique est employée par ses agents ? Fabien Jobard prend la question à bras le corps et étudie dans le détail les violences policières qualifiées d'" illégitimes ", survenues dans la France contemporaine. Son analyse se porte à la racine du phénomène, en interrogeant d'abord la fiabilité des récits de ceux qui se disent victimes de violence : l'auteur examine ce qui fait la crédibilité de " faits " qui, parfois, deviennent des " affaires ", mais plus souvent ne laissent pas plus de traces que celles du souvenir individuel, voire d'une imagination trompeuse. L'auteur nous met ainsi en mesure de comprendre les logiques des violences policières elles-mêmes. Sans traquer les responsabilités individuelles de policiers déviants ni, au contraire, lire dans chaque fait violent l'aveu d'une nature systématiquement répressive de l'État, l'auteur éclaire les raisons de ces violences. À égale distance du soupçon et du déni, il restitue tout ce qui les rend possibles et contribue ainsi à l'élaboration d'une théorie de la force publique.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Fabien Jobard