Conseils de lecture

Joan SAMSON

Monsieur Toussaint Louverture

16,50
Conseillé par (Le Bateau Livre)
16 avril 2024

🪙 Génial et inquiétant ! 🪙

A Harlowe, petite ville rurale et tranquille, le shériff s'allie à un commissaire priseur à l'efficacité redoutable pour renflouer les caisses de la police locale, en organisant des ventes aux enchères. Chaque semaine, les habitants sont invités à se séparer de leurs biens, encore et encore... Mais jusqu'où seront-ils prêts à aller ?

Roman aussi génial qu'inquiétant, sur la dépossession des plus pauvres, la perte d'identité, et la soumission imposée par les forces de l'ordre !


Orianne PAPIN

Éditions Bruno Doucey

15,00
Conseillé par (Étoiles Vagabondes)
15 avril 2024

Joies et surprises de l'enfance

Une plongée dans l'enfance, en écho d'aussi loin que l'on puisse se souvenir, le jeu, la découverte, l'imagination, l'apprentissage, l'immensité des possibles ! Une reconnexion douce, drôle et salutaire ! Et cette si tendre et complice écriture qui nous y plonge en joie enfantine !

Extrait
« A changer si souvent
de pointure
et de dents
nous le savions

enfants

ce que c’est d’être éphémères. »


15,00
Conseillé par (Étoiles Vagabondes)
15 avril 2024

Aux confins des lumières d'aubes et de crépuscules arctiques

Dans ce roman librement inspiré de la vie d’Anna Boberg, artiste peintre suédoise (1864-1935), l’on suit la quête picturale de cette artiste dans l'archipel des Lofoten dans le nord de la Norvège.
Jeune fille issue de la bourgeoisie suédoise, Anna Boberg fuit un internat suisse destinée à la bonne éducation de jeunes filles. Elle se retrouve à Paris et demeure quelques temps Chez les Garnier. Dans sa chambre, se trouve un tout petit tableau d’un peintre impressionniste. Elle admirera Monnet. Plus tard, mariée au célèbre architecte Ferdinand Boberg, elle découvre les lofoten lors d’un voyage. Là sera son inspiration, son apprentissage de la peinture. Elle y retournera, seule, tous les ans, dans la petite cabane imaginée par son mari. Et, autodidacte, elle n’aura de cesse de guetter, admirer, de s’imprégner des paysages et de leur lumières si particulières.
Ce fascinant roman nous invite à imaginer la vie d’une femme libre, à la suivre dans cette quête artistique aux confins du monde et nous guide merveilleusement sur son chemin de création, baigné des couleurs boréales, de lumières d’aubes et de crépuscules arctiques.


10,40
Conseillé par (Étoiles Vagabondes)
15 avril 2024

quand les blessures invisibles laissent des traces

Quelle découverte ! Quel bonheur de lecture !
Après avoir réalisé un fait d’arme, Melchor doit être mis quelques temps au vert. Il choisit un commissariat à Terra Alta. Il y fonde une famille, s’investit dans sa vie, personnelle et professionnelle, sur ces terres isolées et meurtries par l’histoire. Alors qu’une garde se termine, il est appelé sur une scène de crime. Ce qu’il y découvre est horrible. Il n’aura de cesse de résoudre cet assassinat.
La construction de ce premier roman d’une trilogie, écrit au présent pour l’enquête, au passé pour l’histoire de Melchor, rend l’histoire passionnante, bouleversante, haletante. Son intelligence et sa profondeur nous offrent un propos fort, puissant, éclairant.
« (…)
- La bataille n’a fait que laisser des blessures visibles, continua-t-elle, comme si elle ne parlait pas à Melchor mais à elle-même. Les tranchées, les ruines, les collines jonchées d’éclats d’obus, toutes ces choses que les touristes aiment tant. Mais les vraies blessures, ce ne sont pas celles-là. Ce sont celles que personne ne voit. Celles que les gens conservent secrètement. Ce sont elles qui expliquent tout mais, de celles-ci, personne n’en parle. Et, qui sait, c’est peut-être mieux comme ça. »
*[Bataille de l’Ebre, lors de la guerre civile espagnole]


18,00
Conseillé par (Le Bateau Livre)
13 avril 2024

🔥 Le retour de Fatima Ouassak ! 🔥

"Pour les habitants de la rue du Passage, O.S ne veut pas dire Ouvrier Spécialisé mais Oiseau Scintillant." Dans les années 80, Salima jeune enfant vive et malicieuse s'est mise en tête de trouver qui était son ange gardien. A travers ses yeux, Fatima Ouassak nous livre un panorama de la rue du Passage, miroir d'une communauté ouvrière immigrée marocaine d'une banlieue française. Un récit touchant de simplicité qui offre à voir le quotidien de ces habitants des quartiers populaires, que la France relègue aux marges.