Sur scène

Carène Ponte

Fleuve Editions

  • Conseillé par (Vauban)
    2 mai 2024

    Après des mois passés à se battre contre le cancer et après avoir dû renoncer à son restaurant, Ginger pensait pouvoir souffler un peu. Jusqu'à ce qu'un doute la pousse à consulter et que le mot "récidive" ne tombe tel un couperet. Sauf que cette fois, c'est décidé : au diable les traitements, elle préfère profiter des derniers instants plutôt que les passer à subir les effets secondaires de ce qui ne ferait que retarder l'inéluctable. À la place, elle décide qu'il est temps pour elle de réaliser son rêve et de s'envoler pour Broadway avec sa meilleure amie. Avant que cela ne soit plus possible.
    Carène a un don pour nous parler de choses difficiles avec beaucoup d'amour, d'humour et de lumière. "Sur scène" parle de la maladie, de la mort et de la vie, de rencontre, d'amour et d'amitié, d'anxiété avec beaucoup de justesse, de se dépasser, de profiter de chaque instant. Un roman doux et lumineux qui donne envie de vivre le moment présent et réaliser ses rêves.


  • Conseillé par
    18 mai 2024

    Une lecture avec ascenseur émotionnel inclus

    Carène Ponte sait toujours bien amener et traiter les sujets sensibles grâce à une petite touche d’humour qui lui est propre et qui marche à chaque coup. Ce road- trip est construit sur le désir d’une quadragénaire de réaliser son rêve d’adolescence : chanter à Broadway. Et pour l’accompagner, qui de mieux que sa meilleure amie ? Sauf que Lola est une multi- phobique, qui vit enfermée chez elle…

    « Comment le mot "dissertation" pourrait- il rivaliser avec "chômage" ou, pire, "licenciement" ? On reprendrait presque un peu de peur des épinards pour la peine. » Il y a des mots qui nous font mal aux oreilles, à tout âge. Mais quand viennent ceux qui ont un rapport avec la maladie, et pire encore, la fin de vie, on préfèrerait ne plus rien entendre. Ginger s’en rend compte avec douleur lorsqu’on lui annonce une récidive de son cancer.

    « Je vis avec la peur, l'anxiété, les phobies depuis tant d'années que j'hésite parfois à leur dresser un couvert quand je m'installe pour dîner. » La meilleure amie de Ginger, Lola, vit comme une recluse. Traductrice de romans à domicile, elle mesure ses journées à coup d’unités d’angoisse et évite toute relation sociale. Ginger est une exception dans sa vie ultra- mesurée. Et c’est bien pour cette unique raison qu’elle va oser passer outre ses nombreuses phobies et la suivre jusqu’aux Etats- Unis.

    « Aimer, c'est peut- être accepter de souffrir. Mais ne pas aimer, c'est mourir. » Les deux amies, une fois sur le sol américain, vont avoir à se soutenir l’une l’autre. Et de belles rencontres vont les aider à faire de ce séjour une étape inoubliable de leur vie.

    Au final, une lecture avec ascenseur émotionnel inclus. Carène Ponte manie très bien le passage du rire aux larmes. J’ai été une nouvelle fois conquise par sa plume. Lola et Ginger sont rapidement devenues comme des amies pour moi et je regrette déjà de les avoir quittées !


  • Conseillé par
    13 mars 2024

    Une pépite

    Tellement émouvant comme histoire !!
    Une histoire de rêve enfoui, d’enfant qu’on a relégué au plus profond de nous parce qu’il ne collait pas avec une future vie d’adulte.
    Mais si se réaliser passait par réaliser ses rêves.
    La vie aussi courte soit elle est faite pour rêver et réaliser ses rêves !!
    Et ça, Ginger l’a bien compris. Alors que sa vie se voit plus qu’écourtée, elle part à l’assaut de son rêve. Une dernière folie pour être fière de soi.